Habitation : comment installer des toilettes sèches dans votre maison ?

De nombreuses raisons peuvent pousser les propriétaires à installer des toilettes sèches dans leur habitation. Les économies d’eau sont l’avantage principal de ce type de toilettes. Que ce soit par souci d’écologie ou tout simplement parce qu’il s’agit de la solution la plus adéquate à votre logement, découvrez les différents modèles de toilette sèches.

Les toilettes sèches, une solution pour faire des économies d’eau

Habituellement, une chasse d’eau classique consomme entre 3 et 6 litres d’eau. Alors que les épisodes de sécheresse sont de plus en plus fréquents, utiliser de l’eau potable pour une chasse d’eau est un gaspillage. En ce sens, les toilettes sèches sont une bonne alternative pour pallier au gaspillage d’eau. A ce jour, une multitude de toilettes sèches existent sur le marché, comme les toilettes sèches à litière, les toilettes sèches à séparation à la source, ou les toilettes sèches à séparation à gros volume. Découvrez ces trois modèles de toilettes sèches en détails.

Les toilettes sèches à litière

Deux alternatives s’offrent à vous : le basique à fabriquer ou à commander tout prêt. Le type de toilettes sèches les plus connues sont les celles qui peuvent être construites manuellement. Ce modèle de toilette est généralement livré avec plusieurs pièces comme l’abattant, un seau et une bavette inox, un bac à sciure, et bien d’autres encore. Si vous n’avez pas l’âme d’un bricoleur, il est possible d’opter pour un siège à toilette sèche à installer. Un grand choix de modèles sont présents sur le marché, comme les modèles traditionnels, en passant par les modèles design, avec ou sans réserve de copeaux intégré, etc.

L’avantage des toilettes sèches à litière est qu’elles sont très simples à installer. En revanche, ce modèle impose une vidange régulière. Le prix de ce type de toilette est aux alentours de 270€ TTC hors livraison.

Les toilettes sèches à séparation à la source

Ce modèle de toilettes sèches d’intérieur sans sciure. Son fonctionnement permet de séparer les liquides et des solides. Ce principe de séparation permet de diminuer le volume des déchets, et par conséquent, la fréquence des vidanges. Le siège de ces toilettes est séparé en deux espaces : l’un est prévu pour les liquides, l’autres pour les solides.

Un conduit permet de rediriger automatiquement les urines vers un réservoir d’assainissement des eaux ménagères. Les fèces sont, quant à elles, dirigées vers un autre réservoir qui se situe dans ou sous le siège des toilettes sèches. Une fois que ce dernier est plein, le réservoir est à vider dans un composteur au bout de 18 mois. Une fois que le compost est mature, il est possible de l’utiliser dans vos espaces verts.

Ce genre de siège peut être livré tout prêt. Le siège, ainsi que les autres accessoires, peuvent être installés par vos soins. Sinon, il est possible de confier l’installation des toilettes sèches à une société ou en entreprise. Faire appel à un installateur de toilettes sèches à côté du domicile est également une bonne alternative.

L’avantage des toilettes sèches à séparation à la source est la diminution de la fréquence des vidanges, et leur aspect est similaire à celui des toilettes à eau. Cependant, les fèces risquent d’être stockées dans les toilettes sèches ou dans un réservoir qui se situe en dessous. Si ce fonctionnement permet d’optimiser la capacité du réservoir, un espace sous les toilettes est tout de même nécessaire. Le prix des toilettes sèches à séparation à la source peut s’élever à 889€ TTC hors installation.

Les toilettes sèches à séparation à gros volume

Les toilettes sèches à séparation à gros volume fonctionnent également sans ajout de sciure. Le principe de la séparation des liquides et des solides reste le même. Les vidanges doivent se faire tous les 2 à 10 ans selon le volume. A cela, s’ajoute un entretien technique annuel. Les toilettes sèches à séparation à gros volume sont à privilégier dans les endroits publics, ou si le propriétaire souhaite un entretien minimal.

En revanche, si ce type de toilettes sèches comportent différentes variantes techniques, leur installation requiert l’aménagement d’un espace dédié au stockage des effluents. Cet espace peut être situé en sous-sol ou dans un local en attendant. Pour ce type de toilettes sèches, pas besoin de tirer la chasse. En appuyant sur la pédale, cette dernière permettra d’actionner un tapis d’évacuation et d’expédier les matières solides vers le coffre de compostage. Les urines descendent vers le bas du siège et seront reversées vers le réseau des eaux ménagères.

L’avantage des toilettes sèches à séparation à gros volume est qu’il n’y a plus besoin de faire de vidanges tous les mois. Par ailleurs, ce modèle est le plus onéreux. Ce type de toilettes sèches reste néanmoins confortable et plus facile à installer. Ces toilettes sont sur le marché à partir de 2472€ TTC hors installation. Si l’installation des toilettes sèches peut être effectuée facilement par les particuliers, certaines règles sont tout de même à respecter.